February 25, 2008

Quentin Garel, en quel granit (en bords de Seine)


En quel granit furent taillés les géants qui marchaient sur le globe ? De quel bois les oiseaux ? Quentin Garel offre à l'œil quelques vestiges du temps passé, quelques résidus de mort à venir.

Becs et crânes d'oiseaux, tête de canard décharnée, mandibules de porc, bois ou métal. Ces œuvres d'art, quel engin les a déposées sur les rives de la Seine, dans le parc du Chemin de l'Île ? À Nanterre, 14 hectares en bord de Seine, entre A14, friches industrielles, décharges et centre de recyclages. Où ces rognures de l'industrie consommante se trouvent fort bien. Quelques indications pour la visite du parc et les infos officielles. Le dimanche 30 mars est prévue une visite guidée de parc. En savoir plus sur Quentin Garel ? À la galerie L.J. Beaubourg, les photos de Christelle (sur le blog de Buzenval à Miromesnil), à la Galerie Forni (Bologna, Italie). Dans Le bestiaire de Quentin Garel (fiche technique), documentaire (Mirage Illimité) de 2006 de Thomas Lallier, en co-réalisation avec Alyssa et Myrha Verbizh.